Citations de Antoine Désilets, ex-photographe au Journal La Presse et Le Jour (1974)




Cliquez sur les minuatures pour agrandir

Photographie : directeur photo

J'ai, depuis très longtemps, entretenu une histoire d'amour avec la photographie. Mon père, photographe amateur et cinéaste à ses heures, m'a permis d'accéder, vers mes 14 ans au monde de la photo. Malgré ses difficultés financières évidentes, à une époque où nous venions de quitter une Afrique du Nord déchirée par la guerre de l'indépendance de l'Algérie, mon père me donna un merveilleux cadeau : un appareil de prise de vues 2 1/4 x 2 1/4 genre Rolleiflex, un appareil chinois du nom de Shangaï où l'image se forme à l'envers sur le verre dépoli. Je l'ai toujours et il fonctionne encore très bien.

La photo fut une passion extraordinaire qui m'accompagna tout au long de ma jeunesse. C'est à Toulouse, dans le sud-ouest de la France où nous avions abouti, que j'eus la chance au même âge de faire un stage pendant plusieurs semaines chez un photographe de 63 ans. Cela m'a précipité très jeune dans le monde professionnel de l'image. J'ai, par la suite, monté des chambres noires dans toutes sortes de locaux et de multiples salles de bains où ma famille devait obligatoirement collaborer.

Puis, du petit village où nous habitions désormais, pendant des années, j'ai suivi des cours par correspondance pour parfaire mon apprentissage de la photo.
A quinze ans, je voulais déjà quitter l'école et devenir photographe professionnel. La pression familiale me ramena vers le chemin des écoliers.

Petit à petit, la photographie m'emmena vers l'image en mouvement, vers le cinéma, la direction photo sur des films, l'éclairage et la caméra pour la télévision, puis la réalisation de documentaires, de vidéoclips, de publicités et de magazines.

Au printemps 2001, j'ai pris des cours de photographie grand format 4x5, un rêve qui m'habitait depuis longtemps, le drap noir sur la tête, des négatifs d'une grande précision, l'œil collé au verre dépoli, et de nouveau l'image à l'envers. Tout à coup, toute ma jeunesse a déboulé, un flash-back sur mes quatorze ans; je retrouvais les ombres rouges de la chambre noire, je respirais le parfum des acides avec une joie infinie.

L'observation des gens m'a toujours fasciné et aujourd'hui, parmi les centaines de clichés qui ont accompagné mes trente-cinq dernières années, je vous présente ces quelques photographies.


Accueil | Biographie | CV | Videos | Photos | Témoignages | Dépôt de projets | Liens utiles
Joël Bertomeu  •  Téléphone : (514) 242-8961  •  Courriel : bertomeujoel@gmail.com
Création du site internet : Technologie Reptile